Stimuler le pavillon de l’oreille avec de petites aiguilles apporte une aide dans de nombreux domaines. Une méthode efficace et sûre, qui peut parfois prendre le relais des traitements classiques.

Pratiquée de façon empirique depuis la nuit des temps, l’auriculothérapie a été redécouverte dans les années cinquante par le Dr Paul Nogier, qui a établi une carte du pavillon de l’oreille. Sur cette zone réflexe très riche en nerfs, on a identifié plus de 200 points correspondant à chaque partie du corps et reliés à différentes zones du cerveau. On croit souvent que l’auriculothérapie est une variante de l’acupuncture. Mais son origine et certains de ses mécanismes d’action sont différents. Elle stimule le système parasympathique, ce qui expliquerait en partie son effet sur la douleur et les nausées. Reconnue par l’OMS (Organisation mondiale de la santé) en 1990, l’auriculothérapie se développe de plus en plus dans les hôpitaux.

Elle soulage les douleurs chronique

L’auriculothérapie agit efficacement sur les douleurs aiguës ou chroniques. « On obtient de bons résultats chez les personnes opérées d’un cancer du poumon qui souffrent de douleurs neuropathiques (liées à des lésions nerveuses) difficiles à soulager. C’est intéressant aussi pour réduire les médicaments chez des enfants lors d’une opération des amygdales.», constate le Dr Mireille Michel-Chergui, médecin de la douleur et anesthésiste. Douleurs diverses (sciatique, céphalées, douleurs dentaires, gynécologiques, postzona…), anxiété, dépression passagère, insomnie, troubles digestifs, allergies, séquelles d’AVC… les indications sont nombreuses. Dans la plupart des cas, 2 ou 3 séances espacées de 4 à 5 semaines (temps nécessaire à la cicatrisation des points) suffisent pour soulager le symptôme et rétablir l’équilibre. Certaines douleurs disparaissent en 1 à 3 séances, pour d’autres il faut prévoir une séance d’entretien tous les 4 à 12 mois. «Pour une douleur du côté droit du corps (articulaire, dentaire…), les aiguilles sont placées sur l’oreille droite. On peut traiter en même temps l’état général (stress, anxiété…), avec des aiguilles sur Feutre oreille », précise le médecin.

Elle aide à lutter contre les addictions

De nombreuses personnes savent que l’auriculothérapie est efficace pour arrêter de fumer… Mais ignorent qu’elle l’est aussi dans d’autres types de dépendance comme celles à l’alcool, aux médicaments ou à l’alimentation. Pour identifier la zone de l’oreille à stimuler, les thérapeutes consultent une « carte de l’oreille » et détectent des points douloureux ou électrosensibles à l’aide d’un petit appareil. Ceux qui réagissent sont les points qui ont besoin d’être traités. Le praticien peut alors utiliser différents outils (aiguilles d’acupuncture traditionnelle chinoise, laser, aiguilles cryoniques à base d’azote liquide), mais le plus souvent ce sont des aiguilles semi-permanentes, sortes de petits clous qui tombent d’eux-mêmes au bout de 1 à 3 semaines.