De nouvelles recherches démontrent qu’une personne atteinte de dépression encourt le risque de manifester d’importantes maladies physiques tôt au cours de sa vie.

La dépression conduit au vieillissement accéléré

Certaines maladies, comme les congestions cérébrales, le diabète, la démence et les maladies cardiaques, touchent principalement les personnes âgées. Or, bien qu’une personne soit jeune, si elle souffre de dépression, elle est plus encline à développer ces maladies. L’explication tient au fait que les modifications dans les chromosomes sont les mêmes tant chez les personnes en phase de vieillissement que chez les personnes dépressives.

Ce phénomène est appelé le vieillissement accéléré. Les télomères, agissant comme protection à l’extrémité des chromosomes, sont raccourcis. Concrètement, l’effet protecteur est réduit, augmentant ainsi les risques de maladies et de décès chez les personnes dépressives.