La télévision et les médias sont souvent tenus pour responsables dans le changement de comportement des jeunes. D’après les statistiques, les films violents et à caractère sexuel sont les plus regardés par les adolescents et les jeunes adultes. Ces données poussent la Commission Kriegel de faire le point sur le sujet et de mettre en place des mesures pour censurer la télévision avec pour objectif de protéger les enfants.

Faits troublants sur la violence

Les enquêteurs de la force policière ont suivi pendant cette dernière décennie plusieurs cas où les jeunes se sont laissés influencés par les films projetés à la télé pour commettre des crimes. Le cas de Richard Durn avait fait la une des actualités en mars 2002. En effet, ce jeune homme tua 8 membres du conseil municipal de Nanterre après avoir regardé un long-métrage dans lequel le héros s’attaqua à un candidat à la présidence.

Rapport de Blandine Kriegel

La philosophe Blandine Kriegel a été chargée par les autorités pour mettre en place un rapport sur l’impact de la violence gratuite de la télévision sur les jeunes. Dans son rapport, elle met l’accent sur le rôle de la télévision, dans le changement de comportement des jeunes et l’importance de censurer la télévision.

Points forts du rapport

– Classifier les émissions et les films diffusés à la télévision.
– Contrôler les DVD et les jeux vidéo.
– Mettre en place un système de double cryptage et de paiement à la séance sur les films pornographiques.