Les chercheurs américains sont parvenus à identifier des marqueurs biologiques qui se situent dans le sang des adolescents dépressifs. Ainsi, ils espèrent bientôt développer un test sanguin qui permettra de diagnostiquer la dépression chez les jeunes, comme chez les adultes.

Prise en charge rapide et adaptée

Selon la revue «Translational Psychiatry », le diagnostic de la dépression pourrait potentiellement apporter une prise en charge rapide et beaucoup plus adaptée à la situation du patient, diminuant ainsi les risques de suicide. Des études effectuées sur 14 jeunes souffrant de dépression se sont avérées efficaces.

Les experts souhaitent aussi se baser sur les examens afin d’éviter l’administration d’anti-depresseurs, car les effets secondaires de ces médicaments s’avèrent souvent problématiques aux patients.

Alain Braconnier, spécialiste Français, précisent que des patients seront également soumis aux examens cliniques. Toutefois, les examens de diagnostic sanguin permettent de différencier entre les troubles anxieux et la dépression.

Généralement, la dépression se manifeste par des idées suicidaires, un ralentissement psychique ainsi que des troubles corporels comme l’insomnie.